Dès leur premier fantastique album “Myths of the Near future”, les Klaxons ont su mettre tout le monde d’accord. Avec leur pop punk psychédélique, et leurs irrésistibles titres “Magick” ou “Golden skans”, ils ont véritablement créé un nouveau genre musical. Tout dernièrement, avec la sortie de leur dernier album “Surfing the void”, et une pochette que l’on vénère ici, on les attendait plutôt au tournant. Les critiques n’ont pas été dithyrambiques, mais force est de constaté que là encore, cet album en impose. Par ses mélodies imparables mêlées à un chaos constant, le groupe londonien reste fidèle à lui même et va même encore plus loin, avec des titres beaucoup plus travaillés et plus expérimentaux.

Et c’est pour accompagner la sortie de ce nouvel album que le groupe effectue sa tournée. Tournée qui passe par la France, avec quatre dates seulement : Paris, Nantes, Caen et Toulouse. Toulouse où nous avons donc eu la chance d’assister à leur prestation scénique que tout le monde qualifiait de totalement dingue.

Is Tropical ouvre le bal avec près d’une heure de retard suite à l’arrivée très tardive au Bikini des Klaxons. Signé chez Kitsuné, on avait découvert le groupe lors du festival les Inrocks Black XS de cette année. On avait ensuite pu les découvrir plus calmement à la sortie de leur single “South Pacific”. Les savoir en première partie des Klaxons nous faisait saliver d’avance. Comme Caribou et Yeasayer, ils jouent masqués, ce qui rajoute un peu plus de mystère autour de leur musique. D’emblée le ton est donné : clavier  et guitare aiguisés pour un son electro-rock ultra efficace. Les titres s’enchainent très bien, Is Tropical a de l’énergie à revendre et le public le lui rend bien. Après plus d’une demi-heure de musique endiablée, les Zoro de la nouvelle scène éléctro quittent la scène. Retenez bien leur nom, on risque bien d’en reparler très vite ! Prometteurs !

22h15, les Klaxons arrivent enfin. “Atlantis to Interzone” en ouverture. Le concert s’annonce électrique. La foule commence à s’animer et à danser au son imparable des londoniens. Toute la fougue des Klaxons prend son sens sur scène et le public semble conquis. Les titres s’enchainent, James Righton surnommé « The Cat » se risque au français pour saluer le public toulousain. Ils semblent heureux d’être de retour en France et prêts à tout donner ! Les premiers accords de “Golden Skans” résonnent, le public chante en cœur, le concert est définitivement lancé ! L’intensité ne faiblira plus après cela. Ils joueront aussi bien les titres de leur nouvel album, comme les titres qui ont fait leur succès. Au final, les Klaxons livrent là un live de qualité, très propre et bien maîtrisé. On restera peut être un peu sur notre faim, on aurait voulu les voir un peu plus fous, les voir se lâcher complètement. On en ressort toutefois heureux, du bon son plein les tympans.

Tracklist Klaxons Bikini 19/01/2011 :

Atlantis to Interzone
Flashover
Same Space
As Above so Below
Gravity’s Rainbow
Venusia
Golden Skans
Silver Forest
Twin Flames
Pale Blue Dot
Two Receivers
Magick
Calm Trees
Cypher Speed
Echoes
Surfing the Void
It’s not over yet

M. et A.

Author

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :